Le Groupe AMH prend la parole au World Economic Forum

Le Groupe AMH prend la parole au World Economic Forum: Comment construire un modèle d’ONG auto-suffisant pour accompagner les personnes à mobilité réduite ?

Le Groupe AMH (Act, Make Hope), groupement associatif d’entrepreneuriat social, a participé aujourd’hui à une session d’Innovation Lab au World Economic Forum à Durban en Afrique du Sud sur le thème « Les services et produits de réadaptation améliorant la vie des personnes en situation de handicap ».

Le World Economic Forum, est une fondation à but non lucratif dont le siège est à Genève. Ce forum réunit des dirigeants d’entreprise, des responsables politiques du monde entier ainsi que des intellectuels, afin de débattre des problèmes les plus urgents de la planète, y compris dans les domaines de la santé et de l’environnement. Le thème de cette édition est la croissance inclusive en Afrique, mettant l’accent sur la création d’emplois pour une population jeune et croissante et la lutte contre le changement climatique.

Dans ce contexte, le Groupe AMH en tant qu’acteur panafricain de référence dans le secteur de la rééducation physique et fonctionnelle, a pris part aux échanges autour des axes de développement d’un modèle d’ONG auto-suffisant et à même d’apporter l’autonomie nécessaire aux personnes à mobilité réduite. Pour cela trois axes ont été mis en avant par Mme Amina Slaoui, Présidente du Groupe AMH : « Nous œuvrons dans un 1er temps pour le maintien de l’autonomie qui consiste à favoriser l’indépendance individuelle et réduire le besoin d’une assistance tierce, mais aussi l’accessibilité des infrastructures et transports publiques. Le 2ème axe est l’inclusion au niveau social, de l’éducation et de l’accès à l’emploi pour les personnes à mobilité réduite et notre 3ème axe est la défense des droits civils auprès des représentants du gouvernement »

A travers son Centre Hospitalier Noor, le Groupe AMH est fortement engagé dans le développement du secteur de la rééducation physique et fonctionnelle au Maroc et en Afrique, notamment grâce à la signature récente de deux conventions de partenariats avec la Guinée Bisseau et le Sénégal pour le renforcement des capacités des établissements pour développer les services de soins de rééducation et de réadaptation fonctionnelle.

 

-CP-